SCPI Edissimmo (Amundi Immobilier) : hausse de l’acompte sur dividende au 2ème trimestre

SCPI BureauCapital variableSCPI ouverte à la souscription
SCPI EDISSIMMO
Gestionnaire amundi-immobilier
DVM 2020
4.00%
TRI 10 ans
5.40 %
SCPI Edissimmo (Amundi Immobilier) : hausse de l’acompte sur dividende au 2ème trimestre 18 août 2020

Le bulletin semestriel d’information de la SCPI Edissimmo a été publié fin juillet et il réserve de bonnes surprises aux associés qui avaient eu droit au « régime sec » pour le 1er trimestre en termes de revenus distribués. En effet, alors que l’acompte de T1 2020 était de 1,65 €, soit 30% de moins que les montants trimestriels distribués en 2019, le second trimestre permet aux associés de la SCPI d’engranger 1,88 €, soit 80% du rythme de distribution de 2019. Selon la société de gestion Amundi Immobilier, « si les SCPI n’échappent pas à la crise, l’immobilier est un investissement qui en a amorti les effets à ce jour. Elles sont un placement de long terme relativement prudent, avec des variations atténuées sur les prix et des rendements relativement stables, bien que non garantis. Si nous revenions dans un monde inflationniste, l’indexation des loyers serait un point positif supplémentaire. Les SCPI ont prouvé leur capacité à verser des revenus réguliers grâce à la résilience des actifs du patrimoine. »

Point fort de la SCPI Edissimmo, qui explique pour bonne part ce rebond rendu possible de la distribution : son patrimoine de qualité, composé à 78,5% de bureaux, les actifs immobiliers tertiaires parmi les plus résilients en cette période de crise sanitaire. La proportion de commerces est quant à elle limitée à 9,85% (à fin 2019 selon le rapport annuel de la SCPI) et l’hôtellerie, catégorie la plus touchée par la baisse de fréquentation, représente seulement 4,40% du patrimoine.

Autre indicateur de performance du patrimoine immobilier en situation de crise, le taux de recouvrement des loyers a été meilleur que prévu pour Edissimmo : 70,24% des loyers ont été encaissés au 2nd trimestre 2020 (et 89,38% au 1er trimestre), alors que certaines SCPI ont vu ce taux chuter autour de 50% au T2… Selon la société de gestion, « cet élément rassurant s’explique notamment par la présence d’actifs en Europe du Nord qui ont moins souffert des contraintes liées au confinement. »