La SCPI Épargne Foncière tractée par la puissance de sa collecte

SCPI BureauCapital variableSCPI ouverte à la souscription
SCPI EPARGNE-FONCIERE
Gestionnaire la-francaise-rem
DVM 2019
4.46%
TRI 10 ans
7.87 %
La SCPI Épargne Foncière tractée par la puissance de sa collecte 22 décembre 2017

Sur les 45,4 millions d'euros collectés, pas moins de 40,8 millions pourront être affectés au financement de nouvelles acquisitions. L’ouverture géographique se traduit déjà par une présence en Allemagne, aux Pays Bas et en Irlande. La diversification sectorielle reste une constante, même si l’activité bureaux reste prépondérante (76,61% des actifs), suivie par les commerces (21,13%).

Les grands événements du trimestre concernaient aussi d’autres SCPI de la Française. Ils ont donc déjà été mentionnés. En matière d’acquisitions, il s’agissait du Hub à Levallois-Perret, un immeuble de 14 724 mètres carrés, situé en face de la gare de Clichy-Levallois, dont la quote-part d’Epargne foncière est de 40%. C’était le cas aussi du Charlemont, premier actif acquis à Dublin. La quote-part de la SCPI est ici de 50%. En revanche, sur l’immeuble de 14 226 mètres carrés acquis à Berlin à sa livraison, la quote-part est de 100%. Il est loué pour une période de dix ans ferme à la société Zalando.

Du côté des arbitrages, Epargne Foncière était aussi concernée par l’opportunité de céder le Minéralis, immeuble de plus de 15 000 mètres carrés à Montrouge, qui héberge le groupe Bayard Presse. Il a été vendu pour 107,3 millions d’euros, sachant que la quote-part d’ Epargne Foncière est de 24%.

Le troisième trimestre a été marqué par une activité locative encore très dense avec une importante prise à bail de 3 137 m2 rue Firmin Gillot à Paris (75) et la prise d’effet d’un bail signé fin 2016 avec un organisme de formation concernant 5 263 m2 dans le Stratège à Puteaux (92). À noter que 441 m2 ont été loués au 50, avenue des Champs-Elysées à Paris.

La SCPI Epargne Foncière affiche donc un taux d’occupation physique en hausse à 90,4%.

Grâce à un tel état de lieux, la distribution devrait être maintenue à son niveau actuel. Les acomptes, au cours des trois premiers trimestres, se sont élevés chacun à 8,91 €.